Le blog du Village

Artisanat à la Martinique : les multiples richesses de l’Île aux fleurs

L’artisanat à la Martinique

La Martinique possède une grande richesse culturelle et est notamment connue pour son artisanat. L’île de la Martinique est notamment renommée pour ses poteries, sa vannerie, ses bijoux traditionnels, ou encore ses épices et confitures.

Afin de vous présenter davantage ces savoir-faire typiques de l’Île aux fleurs, le Village de la Pointe a fait quelques recherches et vous les expose dans cet article l’artisanat local à ne pas manqué.

La poterie

Poterie artisanat martinique

Ce qu’il faut savoir, c’est que La Martinique est une île qui possède de multiples gisements d’argile. A l’arrivée de Christophe Colomb, c’est le peuple amérindien qui habite l’île, ils exploitent alors ces gisements notamment pour fabriquer des objets du quotidien.

Au moment de la colonisation, la poterie commence à se développer fortement. Petit à petit, avec les influences des différents peuples habitants sur l’île, les techniques de cet artisanat et les objets évoluent, on se sert désormais de l’argile également dans la construction des habitations, pour les briques et les tuiles.

Les techniques de poterie amérindiennes sont encore utilisées à la Martinique, améliorées avec les savoir-faire venus d’Afrique et d’Occident. Rendez visite aux potières de Saint-Anne pour en savoir plus. Ce n’est qu’à 30 minutes du Village de la Pointe, vous pouvez même louer une voiture via notre partenaire Location en Martinique.
Pour votre information, sachez que la plus ancienne poterie encore en activité se trouve aux Trois-Ilets. Elle date du 17ème siècle. D’ailleurs, les habitations de ce bourg ont été réalisées à partir de briques et de tuiles rondes provenant de cette poterie, à voir absolument !

 

La vannerie

Vannerie artisanat martinique

La vannerie est un autre savoir-faire d’antan de l’Île aux Fleurs, véritable héritage des peuples amérindiens une fois de plus et désormais pilier de l’artisanat martiniquais.

La vannerie traditionnelle nécessite une connaissance particulière des herbes utilisées : culture, récolte, préparation et maniement. Les techniques ancestrales permettent quant à elles de réaliser des objets fins, légers et solides, cela grâce à l’habilité des doigts et aux secrets de tressage dont la Martinique a hérité de ces ancêtres.

Les principales plantes utilisées sont notamment le Cachibou et l’Aroman, elles apportent toute la spécificité des teintes aux tressages réalisés. C’est grâce à la préparation de ses plantes que les différents couleurs des objets sont déterminées.

Si vous souhaitez en découvrir davantage, nous vous proposons de vous rendre dans le petit hameau « Le Morne des Esses », situé au nord de l’île, dans le village de Sainte-Marie. Il s’agit de la capitale de la vannerie à la Martinique. Les vannières de ce hameau sont actuellement les dernières à utiliser les plantes de la tradition Caraïbe. Rendez-vous sur le site de la vannerie pour plus d’informations.

Les bijoux traditionnels

bijoux traditionnels artisanat martinique

Les bijoux créoles sont fabriqués aux Antilles-Guyane, véritable produit du mélange des cultures et des techniques de réalisation amérindiennes, européennes et africaines, combinés aux spécificités locales.

En effet, lors de la traite des noirs, de nombreux esclaves artisans-bijoutier des colonies d’outremer se sont retrouvés à voyager en Europe sur demande de leurs maîtres afin d’effectuer des formations. C’est ainsi qu’est apparu le bijou créole traditionnel.

Aujourd’hui, cet art de l’artisanat créole est reconnu dans le monde entier. Les bijoux créoles traditionnels sont très riches et variés, ils possèdent une multitude de formes et de couleurs. Il existe notamment des boucles d’oreilles, des bagues, des broches, des colliers, ou encore les bracelets, chacun avec ses particularités et ses déclinaisons.

Pour vous informer davantage sur les différents bijoux créoles traditionnels qui existent, nous vous proposons d’aller voir sur Blakes, ou encore touristmartinique qui répertorient bon nombre d’entre eux.

Le madras

madras artisanat martinique

Le madras est le tissu typique de la Martinique, véritable emblème des Antilles françaises. Il fait son apparition à la fin du XVIIe siècle. Venu tout droit de la ville du même nom, située au sud de l’Inde (aujourd’hui appelée Chenna), il était porté à l’époque par les travailleurs indiens qui émigrèrent aux Antilles après l’abolition de l’esclavage.

A l’origine, il était conçu à partir de fibre de bananier, le coton (pour la trame) et la soie (pour la chaîne) lui ont succédé.
Sa particularité : ses couleurs multiples et éclatantes et son motif à carreaux de différentes tailles et teintes.

Ce tissu sert de base pour la confection de vêtements traditionnels : chemises, jupes, coiffes et robes, souvent ornés de broderies et de dentelles blanches. Aujourd’hui, il sert aussi beaucoup en décoration, en maroquinerie et en literie afin de donner une touche locale aux intérieurs : rideaux, oreillers, nappes de table, etc

Si vous souhaitez en acheter, rendez-vous sur Les marchés de la Martinique, vous n’aurez aucun mal à en trouver.

Voici un petit reportage du JT de TF1 pour en savoir plus sur l’artisanat en Martinique, et principalement ce tissu particulier !

 

Après ce petit tour d’horizon de l’artisanat sur l’Île aux Fleurs, venez visiter la Martinique et donc découvrir l’étendu de la richesse de son savoir-faire ! 😉

Vous trouverez sur notre blog, d’autres articles à propos de la culture et des traditions de la Martinique.

 

A propos de l'auteur

L'auteur n'a pas encore ajouté d'informations

Comments are closed.